Confirmer la suppression?

Le dernier jour d'un condamné

> Partager :

10,95 € TTC

Indisponible chez le fournisseur

Délai d'approvisionnement auprès du fournisseur inconnu
avec

Auteur : Stanislas Gros

Editeur : Delcourt

En rupture de stock

Et si vous étiez condamné à mort ? Quelles seraient vos angoisses ? Où iraient vos pensées avant votre exécution ? C'est cette dernière journée d'un prisonnier que Victor Hugo, suite à la condamnation à la peine capitale de l'un de ses amis d'enfance, a décidé de mettre en scène dans ce récit sombre et impitoyable. En 1829, Victor Hugo est déjà un écrivain reconnu quand il publie " Le Dernier Jour d'un condamné ", où apparaissent ses préoccupations humanitaires et sociales. Il livre ainsi un témoignage brute, véritable réquisitoire citoyen pour l'abolition de la peine de mort, qui préfigure les nombreux discours politiques qu'il prononcera ultérieurement.
Garantie : Etat Neuf
Référence Boutique : 9782756005331
Référence Fournisseur : 9782756005331 / 9782756005331
Collection : Ex-Libris
Editeur : Delcourt
Dimension : 30.00 x 22.50 x 0.80 cm
Poids : 0.445 kg
Nombre de pages : 47
Date de mise en vente : 23/05/2007
Prix HT : 10,38 €
TVA : 5.5 %

Biographie : Fils d'un général de Napoléon, Victor Hugo passe son enfance entre Naples, l'Espagne et la France. Sa vocation d'écrivain apparaît très tôt et ses ambitions sont immenses. I1 connaît son premier succès en 1827 avec " Cromwell ", drame dans lequel il ose rompre avec les règles classiques. En 1830, il déclenche une controverse historique avec la première d' " Hernani " - qui tourne au pugilat -, où il défend férocement le principe de la liberté de l'art contre les académiciens, fervents adeptes de la tradition. De nombreux ouvrages suivent : poésie, romans,
drames, et il devient membre de l'Académie française en 1841. Mais la mort de sa fille Léopoldine en 1843 le détourne de la création littéraire au profit de l'engagement politique. Élu député, il lutte pour l'abolition de la peine de mort. Sa maîtresse Juliette Drouet le sauvera de l'emprisonnement après le coup d'État de Napoléon III. Il s'exile alors en 1851 à Bruxelles, puis à Jersey et Guernesey, jusqu'en 1870, et refuse l'amnistie. Populaire, engagé, admiré et craint par les politiques, il est l'un des auteurs romantiques les plus importants de la langue française.

Auteur : Stanislas Gros

(0) Avis clients sur cet article en moyenne :

Déposer un avis

Aucun avis n'a été déposé.

BD Aventure - Ado Adul...

< Prec > Suiv