Confirmer la suppression?

La digue

> Partager :

13,50 € TTC

Indisponible chez le fournisseur

Délai d'approvisionnement auprès du fournisseur inconnu
avec

Auteurs : Eric Corbeyran , Alfred

En rupture de stock

Inconcevable, interminable, bordée d'eau à l'infini, la digue est jalonnée de villes autonomes et isolées, peuplées de personnages singuliers. Un jeune homme, accusé d'outrage aux bonnes mœurs, est condamné à se rendre à l'autre bout de l'étrange construction. Il y découvrira l'amour et la liberté, un monde nouveau en quelque sorte...
Alfred et Corbeyran se connaissent bien pour avoir réalisé ensemble plusieurs petits albums publiés sous le label Ciel Ether. Alfred aime Marc-Antoine Mathieu et Terry Gilliam et possède à 22 ans un style très personnel. Rien d'étonnant donc qu'il ait une nouvelle fois inspiré le prolifique scénariste du Fond du Monde...
Garantie : Etat Neuf
Référence Boutique : 9782840552239
Référence Fournisseur : 9782840552239 / 284055223X
Collection : Encrages
Dimension : 23.00 x 16.60 x 1.00 cm
Poids : 0.305 kg
Nombre de pages : 128
Date de mise en vente : 17/09/1998
Prix HT : 12,80 €
TVA : 5.5 %

Biographie Eric Corbeyran : Né en 1964, Corbeyran fait ses débuts dans la bande dessinée en 1990. Depuis, cet éclectique scénariste multiplie les expériences narratives et les collaborations. Curieux et talentueux, Corbeyran explore avec le même enthousiasme les registres les plus variés : thriller, anticipation, aventure, polar, science-fiction, fantastique, récits intimistes ou uchroniques... L'un de ses grands succès, Le Chant des Stryges (dessiné par Richard Guérineau et publiée chez Delcourt) est dotée de nombreuses ramifications, l'ensemble formant l'une des fresques les plus originales du paysage fantastique de la BD. Plus récemment, chez Glénat, il passionne ses lecteurs avec les deux saisons d'une ambitieuse série d'anticipation : Uchronie[s]. Corbeyran est également l'auteur du deuxième tome de la série XIII Mystery, chez Dargaud. Chez Glénat, outre une très belle série SF avec Grun (Metronom'), il développe une vaste saga familiale ayant pour cadre le monde du vin (Châteaux Bordeaux) avec son complice de longue date, Espé. En 2011, il adapte en trois tomes le best seller de Bernard Werber Les Thanatonautes, avec Pierre Taranzano au dessin. ---- Aurélien Morinière est né le 5 novembre 1975 et vit dans le Limousin. Il entame des études dans le domaine artistique en passant un diplôme de dessinateur maquettiste. Il crée dans le même temps, avec des amis, un fanzine (Terraforming) et poursuit son objectif de faire de la bande dessinée jusqu'à ce que ses études universitaires lui fasse prendre, provisoirement, une autre route. Il obtient une Maîtrise en Arts Plastiques et sciences de l'art. La bande dessinée a fait place pendant cette période à la peinture abstraite, au minimalisme et aux grandes installations de Land Art. Entre temps, Aurélien Morinière se sera essayé au cinéma d'animation dans un petit studio parisien, mais il ne poursuivra pas l'expérience plus avant. C'est au sortir de l'université, alors qu'il avait abandonné l'idée de la BD, qu'il renoue avec ses passions premières. S'ensuivra une production soutenue chez divers éditeurs et diverses collaborations (Pointe noire, Soleil, Mosquito, Emmanuel proust, Glénat...) dans des styles variés, de la bande dessinée jeunesse à l'épopée médiévale en passant par le roman graphique et la science fiction.

Biographie Alfred :

Son blog

ALFRED vient au monde en mai 1976 au milieu d'une famille d'artistes. Raconter des histoires avec des dessins devient rapidement une idée fixe. Complètement autodidacte, il commence à publier aux Éditions Delcourt en 1997. En l'an 2000, il rencontre David Chauvel qui lui propose une série jeunesse, Octave, l'incitant à creuser des orientations graphiques et narratives nouvelles. Depuis, ils collaborent régulièrement sur des ouvrages collectifs comme Paroles sans Papiers (2007) ou Premières Fois (2008). En 2004, il réalise son vieux rêve : adapter Café panique, le roman de Roland Topor, dans lequel il s'essaye, à l'instar du peintre-romancier, à mélanger les techniques. En 2005, il débute la série Le Désespoir du singe sur un scénario de Jean-Philippe Peyraud, et réalise Pourquoi j'ai tué Pierre avec Olivier Ka, qui recevra le Prix du Public et un Prix Essentiel à Angoulême en 2007. Musicien et comédien depuis des années, il monte, avec ce même complice, le spectacle du « Crumble Club » en 2006. Pendant deux ans, dans ce duo-cabaret loufoque, il chante, conte et occupe la place d' « homme-orchestre » en manipulant divers instruments. En janvier 2009, il publie Je mourrai pas gibier, une adaptation du roman de Guillaume Guéraud, avant de partir s'installer trois ans à Venise, en Italie. Durant cette période, il illustre plusieurs albums jeunesse et commence à travailler à l'écriture de Come Prima. Parallèlement, il creuse de plus en plus le dessin live sur scène et s'embarque dans plusieurs aventures théâtrales/dessinées. Durant les Concerts de dessin du festival d'Angoulême avec Brigitte Fontaine et Areski, mais également avec Yan Péchin (guitariste de Bashung), Hamid Ben Mahi (danseur), le Glob Théâtre et la Compagnie Fracas. En 2010, à l'invitation de Lewis Trondheim, il fait partie de l'équipe fondatrice du virtuel Atelier Mastodonte, chaque semaine dans Spirou. En mai 2014, il sera l'invité de la manifestation REGARD9, à Bordeaux, avec une exposition de plus de 300 dessins sur l'Italie. Il dessine actuellement l'un des deux albums de la série Donjon quiclôtureront la saga en 2014. David Chauvel et lui collaborent depuis octobre 2012 avec Étienne Daho, autour de la réalisation d'un « making off dessiné » du prochain disque de l'artiste. Il reçoit le prestigieux Fauve d'Or pour Come Prima au Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême 2014.

 

Déambulation nocturne dans les ruelles de Venise entre Alfred, dessinateur lauréat du Fauve d'or 2014 du Festival d'Angoulême, et Ila Bêka, artiste et réalisateur italien. Entre confessions intimes, réflexions sur le dessin et plongée dans l'envers du décor vénitien, le film nous porte jusqu'au bout de la nuit dans une atmosphère brumeuse et mystérieuse.

Le festival regard9 qui se tiendra à Bordeaux du 19 mai au 1er juin, accueillera une exposition dédiée à Alfred. A cette occasion, le film Alfred, une nuit vénitienne sera projetée.

Auteurs : Eric Corbeyran , Alfred

(0) Avis clients sur cet article en moyenne :

Déposer un avis

Aucun avis n'a été déposé.

des mêmes auteurs

< Prec > Suiv

BD Romans Graphiques -...

< Prec > Suiv