Détail du produit

BOOTBLACK - TOME 1

Code EAN13 : 9782505072577

Prix unitaire (TTC)

14.50 €



Disponible

Auteur: BIDAULT MIKAEL

Résumé :

Sur le front allemand, au printemps 1945 : la guerre ne laisse que mort et destruction dans son sillage. Pour échapper à l'horreur du présent, Al, soldat américain, seul rescapé de son unité, se plonge dans les souvenirs de sa vie new-yorkaise. Fils d'immigrés allemands, né aux Etats Unis, il n'a pas dix ans quand, en une nuit, sous l'oeil satisfait de ces Américains anti-étrangers, il perd ses parents et son foyer dans un terrible incendie.
Tournant le dos à ses origines, Al n'a pas d'autre choix que de vivre dans la rue ; il devient Bootblack, un " cireur de chaussures ". Avec son ami Shiny, ils parviennent tant bien que mal à survivre en se serrant les coudes. Six ans plus tard, en 1935, ils font la rencontre de Buster et de l'ambitieux Diddle Joe. Et puis, il y a Maggie, cette fille dont Al est amoureux et dont il souhaite ardemment gagner l'estime.
Et ce, même si elle lui fait bien comprendre qu'ils ne vivent pas dans le même monde. New York n'offre aucun avenir pour les miséreux, Al l'a bien compris. Il est donc bien décidé à gagner plus d'argent, quels qu'en soient les moyens. Mais il n'imagine pas, alors, que la guerre qui menace lui donnera bientôt rendez-vous avec son passé...
Code EAN13 9782505072577
Auteur BIDAULT MIKAEL
Éditeur DARGAUD
Genre BD (Franco-Belge) - Polars - Thrillers
Date de parution 07/06/2019
Support Broché
Description du format Version Papier
Poids 644 g
Hauteur 320 mm
Largeur 241 mm
Épaisseur 13 mm
Aucun événement lié à cet article

Margaux, libraire à Annecy :

En 1935, Altenberg Ferguson, gamin d’à peine 10 ans et fils d’immigrés allemands, ne connaît que son quartier délabré de New York et rêve de voler de ses propres ailes, lassé des contes de la vieille Europe que lui rabâche sans cesse son père. Mais le jeune garçon perd tragiquement ses parents dans un incendie et se retrouve à la rue du jour au lendemain. Seule solution pour survivre, devenir un « Bootblack », l’un de ces cireurs de chaussures qui envahissent les trottoirs de la plus grande ville du monde. Déterminé à s’en sortir, Al grandit avec son meilleur ami Shiny au cœur d’une cité qui fait bientôt de lui un homme. A quinze ans, il s’éprend de l’inaccessible Maggy, fille du marchand de fruits du coin, qui refuse de perdre son temps avec un bon à rien sans avenir. Seulement Al n’est pas du genre à abandonner si facilement. Il va tout tenter pour atteindre son objectif, jusqu’à faire affaire avec la pègre locale. Qu’importe les dangers, il n’a rien à perdre. Mais le rêve américain est-il vraiment accessible à tous en cette époque tumultueuse qui voit poindre la Seconde Guerre Mondiale à l’horizon ?  

Après « Giant », somptueux diptyque décrivant la vie impossible des émigrés dans une Amérique en pleine construction, Mikaël nous entraîne une fois de plus avec brio aux Etats-Unis, pour poursuivre avec lui l’histoire forte et cruelle du pays de tous les possibles. L’auteur mêle habilement les temporalités, nous faisant passer des recoins sombres du New-York des années 30 aux champs de bataille de 1945 en un claquement de doigts, grâce à des cadrages cinématographiques et un trait d’une grande efficacité. Le second tome terminera la série, et on a déjà hâte de lire la suite !

Librairie auteur de la critique : Momie.fr