Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

BOUCHERIE - EDITIONS ANNIVERSAIRE ONZE ANS (LA)

Code EAN13 : 9782365352390

Auteur : VIVES BASTIEN

Éditeur : VRAOUM


   Indisponible
Résumé :

Ce récit pourrait être celui de bien des histoires d'amour. De celles qui finissent mal. Autopsie d'une relation amoureuse, La Boucherie dessine, par petites touches intimes et humoristiques, ce qui fait et défait une relation. Bastien Vives y dépeint avec délicatesse les joies et les misères qui rythment la vie d'un couple et la complexité du rapport amoureux.
  • Code EAN13
    9782365352390
  • Auteur
  • Éditeur
    VRAOUM
  • Genre
    BD HUMOUR - ADO ADULTE
  • Date de parution
    15/06/2016
  • Support
    Relié
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    574 g
  • Hauteur
    289 mm
  • Largeur
    198 mm
  • Épaisseur
    16 mm
Aucune actualité liée

Vives a une grâce naturelle dans sa façon d'exprimer au dessin et avec la couleur les palettes d'émotions par la posture du corps, leur chaleur, leur repli... il a une telle élasticité du crayonné qu'il pourrait tout faire et d'ailleurs c'est ce qu'il fait il donne tout avec une simplicité et une intelligence inouïes.

Là en quelques traits, en quelques pages, trois fois rien mais tellement intenses de précision, l'histoire éclate au-delà de sa simple narration... les travers et la beauté, l'apétit et l'orgueil, la faiblesse et la puissance d'une histoire d'amour, d'une rencontre, d'une entente, de mésententes, au-delà de la belle rencontre, flashs, prises de vue elliptiques, bribes de quotidien.

La boucherie est un de ses 1ers albums et bon sang ! quel titre pour décrire une histoire d'amour !

La boucherie comme "autopsie d'une relation amoureuse" est une vague qui monte et qui descend sur une mer d'huile, une vague qui s'échoue et qui se rétracte, écossant les morceaux d'un amour, d'une difficulté d'aimer au quotidien, d'une distance à soi, d'un amour naissant dans lequel s'annonce déjà la fin des jours heureux, la fin de ce bonheur à peine éclôt... parfois drôle, parfois terrible, entrecoupée de scénettes expansives, mais dans tout ça la grâce de Vives et sa belle liberté emporte tout, cadrage et choix de ne pas dire, il avance masqué comme tout bon raconteur d'histoires, comme tout criminel... et dans cette intensité sûrement autobiographique, la part faite au lecteur est immense.

Librairie auteur de la critique : Momie.fr