Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

FLIPETTE ET VENERE - ONE-SHOT - FLIPETTE ET VENERE

Code EAN13 : 9782413008668

Auteur : ANDREAE

Éditeur : DELCOURT


   Disponible
Résumé :

Le monde actuel, sa complexité, son absurdité, ses horreurs... Flipette, c'est Clara. Mesurée et réfléchie, elle est tétanisée, incapable de trouver du sens à sa pratique de photographe. Vénère, c'est Axelle. Plus prosaïque, elle préfère se retrousser les manches et aller au front. Les disputes entre les deux soeurs reflètent la souffrance d'une génération qui oscille entre résignation et espoir obstiné.
  • Code EAN13
    9782413008668
  • Auteur
  • Éditeur
    DELCOURT
  • Genre
    BD (Franco-Belge) - Romans Graphiques
  • Date de parution
    19/02/2020
  • Support
    Broché
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    945 g
  • Hauteur
    230 mm
  • Largeur
    165 mm
  • Épaisseur
    32 mm
Rendez-vous à Momie Lyon, le Samedi 26 Septembre, de 14h à 18h !
Lire la suite

Chloé, libraire à Annecy :

Pour résumer ce livre de façon superficielle et facile je pourrais vous dire que c'est la retrouvaille de deux sœurs qui se sont perdues de vue depuis plusieurs années et qui n'ont rien en commun.
En réalité "Flipette & Vénère" c'est le portrait d'une jeunesse française militante et en colère.
Qui se révolte, pas forcément pour changer les choses, mais pour essayer, pour exister.
Des jeunes adultes qui s'approprient les espaces en marge de la société et qui s'investissent dans des associations à vocation sociale.
Des individus qui portent leurs combats et leurs principes de façon si viscérale que la critique ou la conversation peuvent être tout bonnement intolérables.

Lucrèce Andreae nous offre dans cet album le dialogue entre ces militants investis et le reste de la société. D'une part, Axelle. De l'autre, sa sœur Clara, artiste photographe, un peu bobo, qui fuit les actualités déprimantes et la politique tout en recherchant un projet fort qui lui ressemble.

Un récit fort et actuel sous tension à lire absolument.

Librairie auteur de la critique : Momie.fr