Détail du livre

PARTAGER LA PAGE

MYTHOPOIESE - PETIT TRAITE D'ECOLOGIE SAUVAGE 3 - VOL03

Code EAN13 : 9782368463291

Auteur : PIGNOCCHI ALESSANDRO

Éditeur : STEINKIS


   Disponible
Résumé :

Toujours plus d'actualité le nouveau Pignocchi renverse les codes avec humour. En nous mettant face à ces situations presque impensables nous prend par la main pour nous amener à les envisager. Un anthropologue Jivaro " fait son terrain " dans la commune de Bois-le-Roi, des pinsons et mésanges définissent les nouvelles lois, Trump Merkel et Macron formant la minorité occidental à préserver. En quatre chapitres dessinés, Pignocchi nous place tantôt dans un arbre, tantôt à l'Elysée.
Nous sommes oiseau qui pense militant, nous sommes présidents qui pensent indien. Lire pour redescendre dans le croyable et cette fois, envisager vraiment le renversement.
  • Code EAN13
    9782368463291
  • Auteur
  • Éditeur
    STEINKIS
  • Genre
    BD (Franco-Belge) - Humour
  • Date de parution
    16/01/2020
  • Support
    Broché
  • Description du format
    Version Papier
  • Poids
    420 g
  • Hauteur
    241 mm
  • Largeur
    167 mm
  • Épaisseur
    15 mm
Aucun événement lié

Amélie, libraire à Annecy :

Si vous êtes passé à côté des deux premiers volets, petit rappel du concept. L'auteur nous transporte dans une réalité alternative où le combat écologique aurait été remporté. Découvrez une planète Terre où tous les êtres vivants seraient perçus et traités également par les lois. Un monde où les chefs d'État déserteraient les plateaux de télévision pour s'initier à la permaculture. En lointaine banlieue parisienne, le petit fief de Bois-le-Roi demeurerait le dernier bastion de la culture capitaliste, ainsi que le terrain d'étude d'un anthropologue jivaro fasciné par ce mode de vie oublié.


Dans "Mythopoïèse", dont le titre réfère à un monde alternatif et imaginaire, on retrouve avec plaisir l'univers décalé et déjanté des livres précédents. Mais cette fois-ci, Alessandro Pignocchi, qui est un ancien chercheur en sciences cognitives et en philosophie, achève son ouvrage par une magnifique lettre ouverte qui donne à la trilogie tout son relief. Un appel à s'emparer de nos existences pour s'affranchir des relations sujets-objets imposés par un système consumériste et capitaliste. Une ode aux ZAD et à tous les espaces au sein desquels des utopistes rendent leurs rêves tangibles en inventant d'autres manières d'habiter ce monde.


"Pourquoi ces gens lisent des BD sur l'écologie au lieu d'aller jeter des cailloux dans les vitrines des banques ?"

Librairie auteur de la critique : Momie.fr