Détail du produit

NOUS ETIONS LES ENNEMIS

Code EAN13 : 9782754829540

Prix unitaire (TTC)

25.00 €



Disponible

Auteur: TAKEI/BECKER

Résumé :

George Takei est principalement connu en France pour son rôle de Sulu dans la série Star Trek. Il est aussi, aux Etats-Unis, une figure pro-LGBT et anti-Trump très actif (il est suivi par près de 9 millions de followers sur Facebook). Il nous livre une autre facette de sa personnalité avec cette autobiographie dessinée et revient sur son enfance passée dans les camps d'internement américains. A la suite de l'attaque de Pearl-Harbour en décembre 1941 par l'armée japonaise, 120 000 Américains d'origine japonaise furent emprisonnés dans des camps par le gouvernement.
C'est cette expérience, vue par les yeux d'un enfant de 5 ans, qu'il nous est donné à lire aujourd'hui.
Code EAN13 9782754829540
Auteur TAKEI/BECKER
Éditeur FUTUROPOLIS
Genre BD (Franco-Belge) - Historiques
Date de parution 27/05/2020
Support Broché
Description du format Version Papier
Poids 928 g
Hauteur 274 mm
Largeur 202 mm
Épaisseur 20 mm
Aucun événement lié à cet article

Quentin, librairie à Annecy :

Dans ‘Nous étions les ennemis’, George Takei nous raconte son enfance dans les camps d’internements de Japonais aux USA. Car, s'il est connu pour son rôle de l’officier scientifique Hikaru Sulu dans la série originale Star Trek lui donnant une grande importance dans la culture geek. Qu'il est aussi connu pour son rôle tout aussi important au sein de la communauté LGBTQ nord-américaine et mondiale. Ce que l’on connaît beaucoup moins de lui en France, c’est sa jeunesse difficile pendant la Seconde Guerre Mondiale et son rôle dans la réconciliation entre les USA et le Japon.

Le 7 décembre 1941 le Japon attaque la base américaine de Pearl Harbor et provoque ainsi l’entrée militaire des USA dans la Seconde Guerre Mondiale. Dans les mois qui suivent la tension monte aux Etats-Unis et de nombreuses lois sont passées pour l’effort de guerre. Jusqu’à ce que toutes les personnes d’origine japonaise se trouvant sur le sol américain soient considérées comme des ennemis potentiels et enfermées. Même celles ayant la nationalité américaine.
George Takei n’a pas encore 5 ans lorsqu’il se retrouve, avec ses parents, son petit frère et sa petite sœur, enfermé dans un camp d’internement pour Japonais.
Il nous explique comment encore trop jeune pour comprendre ce qu’il se passait, il avait l’impression de vivre une véritable aventure, cependant, malgré les efforts de ses parents pour ne pas l'inquiéter il voyait bien que ceux-ci étaient loin d’être à leur aise. Pendant 4 ans il vivra dans des camps, trois au total. On y verra comment la vie continue dans cet endroit, malgré l’anormalité de la situation.

Devenu adulte George Takei nous explique les conditions sociopolitiques de l’époque, la façon dont les Japonais ont été traités et pourquoi ainsi que les différentes façons dont ils ont réagi. Le récit, entrecoupé d’échanges entre un George Takei adulte et son père, est lourd en émotion et on se demande comment un pays prônant autant les droits de l’homme que les USA a pu faire ce qui y est montré.
Bien que secondaire au récit de sa jeunesse, l’acteur nous parle aussi de sa carrière dans les arts et de son combat pour les droits des LGBTQ et contre toutes formes d’injustices sociales.

Un livre excellent pour éveiller les consciences et se souvenir que nos gouvernements ne sont que des ensembles de personnes et que chaque humain est faillible, particulièrement en période de crise.

Librairie auteur de la critique : Momie.fr